Un confinement solidaire pour éviter les risques psychosociaux

Catherine Tourette-Turgis, Cynthia Fleury

·

Mes publications

>

Covid-19

2020

Libération

Jeudi 09 Avril 2020

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Augmentation de la maltraitance, sans domicile fixe ou bien logements trop petits : depuis le début de la pandémie, certaines populations souffrent plus que d’autres de la situation. Aucun outil n’a été mis en place pour détecter les risques liés au confinement. Il est urgent de déployer des interventions empathiques centrées sur les besoins spécifiques des personnes.