Parcours de vie, rupture de santé : quand de maintenir en vie devient un projet.

C. Tourette-Turgis

·

Mes publications

>

Education Thérapeutique du Patient

2017

ERES | « Vie sociale » | 2017/2 n° 18 | pages 91 à 104

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Les malades chroniques sont devenus, grâce à l’évolution rapide des thérapeutiques, des personnes qui habitent les mêmes espaces sociaux que les personnes valides. Bien qu’ils représentent un quart de la population en France, aucun dispositif de resocialisation ou de réemployabilité n’a été prévu quand ils sortent des phases aiguës de leur maladie. Aucun dispositif de formation à visée professionnalisante n’est proposé aux malades chroniques qui souffrent non plus de la maladie qu’ils arrivent à contrôler, mais des conséquences du statut de malade chronique qui leur est socialement assigné.