Niveaux d’observance comparables au Sud et au Nord.

Catherine Tourette-Turgis

·

Mes publications

>

Observance Thérapeutique

2004

n°115 - avril/mai 04

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
L’article de Orell et coll. paru dans AIDS décrit les résultats d’une étude mesurant le degré d’observance d’une cohorte de patients bénéficiant d’une thérapie antirétrovirale suivis dans un hôpital du Cap. Les mêmes taux d’observance que dans les pays industrialisés ont été retrouvés. Un plaidoyer à conserver… Les premières réactions à l’introduction des antirétroviraux dans les pays à ressources limitées consistaient à prédire l’incapacité des personnes vivant dans les pays à faible développement à atteindre le degré d’observance maximale requis par les antirétroviraux. L’article de Orell et coll. paru dans AIDS décrit les résultats d’une étude mesurant le degré d’observance d’une cohorte de 289 patients suivis dans un hôpital du secteur public au Cap (Afrique du Sud) et ayant pu bénéficier d’une thérapie antirétrovirale par le biais d’un essai clinique multicentrique de phase III. En Afrique du Sud, 4,7 millions de personnes sont infectées par le VIH, avec une prévalence d’environ 20%.