L’injonction au bonheur : l’impensé du travail du patient.

Catherine Tourette-Turgis, Joris Thievenaz

·

Mes publications

>

Le Soin

2012

Empan, 2012/2 n° 86, p. 18-23.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Les métiers de l’intervention sur autrui sont l’objet d’un débat depuis quelques années, à la fois sur la délimitation de leur périmètre, mais aussi sur leurs valeurs et ce qui établit leurs fondements. Nous pensons que la thématique du bonheur mise en travail dans ce numéro représente une entrée particulièrement significative pour réinterroger un ensemble de propositions et de théories habituellement tenues pour vraies dans le champ des activités de soin. Ce champ d’intervention part en effet du postulat selon lequel le « bonheur » ou encore le « bien d’autrui » constitue à la fois le cœur du métier, mais également ce qui vient le légitimer. Ce phénomène peut être formalisé à travers la formule suivante : « c’est pour votre bien que nous agissons ainsi ».