Les gens ne sont pas encore guéris du premier confinement

Catherine Tourette-Turgis, Pauline Darvey

·

Mes publications

>

Covid-19

2020

Le 7 novembre 2020

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Anxiété, dépression, idées suicidaires… Le premier confinement avait eu des conséquences importantes sur la santé mentale des Français. À l’aube de ce reconfinement, faut-il craindre une aggravation de ces symptômes ?

« Ce nouvel épisode intervient au moment où on se relève à peine du premier confinement, analyse Catherine Tourette-Turgis, psychologue et directrice de l’université des patients à Sorbonne-Université. Les gens n’en sont pas encore guéris. »