Le counseling, Entretien avec Catherine Tourette-Turgis

·

Mes publications

>

2001

2001/1 no12 | pages 38 à 38

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Le counseling désigne un ensemble de pratiques aussi diverses que celles qui consistent à orienter, aider, informer ou traiter. En général, on retient trois aspects majeurs.

On travaille dans la durée, on assiste à un changement dans l’état psychologique du client et le dispositif peut s’étendre de la relation duelle au groupe.

Pour C. Tourette-Turgis, counseling n’a pas sa traduction adéquate en France. Cela risque de se traduire en conseil, aide, alors que c’est le domaine des services sociaux. Je voulais introduire le counseling en médecine et si je disais « aide », les médecins allaient entendre assistante sociale. Accompagnement, ça passe bien, mais parfois, les gens pensent que ce concept n’est pas assez tenu. Nous avons pensé à accompagnement psychosocial mais cela ne correspondait pas du tout. On a donc gardé le terme couseling. Cela permet d’avoir un lien avec les collègues du monde entier qui tous appellent ça counseling. Cela nous permet de garder notre territoire dans les rencontres internationales, de nous sentir appartenir à une communauté professionnelle. En France, le counseling n’est pas encore une spécialisation ; il
l’est en Angleterre où on l’étudie à l’université et fait l’objet d’un diplôme.