La rétinite à CMV – Guide de counseling.

Catherine Tourette-Turgis

·

Mes publications

>

Counseling

1996

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Pour le patient, la rétinite à cytomégalovirus (CMV), de par son caractère récidivant et invalidant, signe l’entrée dans une phase de l’infection à VIH où les choses ne seront jamais plus comme avant. Associée à une baisse visuelle voire à la perte de la vue, elle survient, au décours de l’infection à VIH, dans un contexte d’immunodépression aggravé qui le confronte à un ensemble d’incertitudes sur son devenir. Cette phase représente un moment particulièrement éprouvant pour le patient qui doit intégrer une problématique de handicap dans l’histoire de sa maladie, ce à quoi il n’est pas forcément préparé. Face au traumatisme de l’annonce du diagnostic et aux changements liés à la survenue de cette affection, sa vie et son rapport à sa maladie s’en trouvent profondément bouleversés.