Les gens ne sont pas encore guéris du premier confinement

Catherine Tourette-Turgis, Pauline Darvey

Mes publications

>

Covid-19

2020

Le 7 novembre 2020

Twitter
LinkedIn
Email
Anxiété, dépression, idées suicidaires… Le premier confinement avait eu des conséquences importantes sur la santé mentale des Français. À l’aube de ce reconfinement, faut-il craindre une aggravation de ces symptômes ?

« Ce nouvel épisode intervient au moment où on se relève à peine du premier confinement, analyse Catherine Tourette-Turgis, psychologue et directrice de l’université des patients à Sorbonne-Université. Les gens n’en sont pas encore guéris. »

J'ai envie de suivre ce blog

Les articles les plus consultés

Suivez moi sur

Je désire m'abonner à ce blog